Skip to content

Venise, sa Biennale et ses mille beautés – mais où donc se loger ?

juillet 26, 2011

Sous les ponts bien sûr… il en est mille ! Ou aux Giardini, dans la fraîcheur de l’ombre du Pavillon grec – sur le sable du Lido, dans une gondole…. Sérénissime. Non ? Alors – mais chut, c’est un vrai secret – : le Ca’Amadi.

Je suis souvent venue à Venise, j’ai même dormi une fois au Danieli… mais c’est vraiment trop cher. Dans plusieurs «trois étoiles», chez l’habitant, ailleurs encore… jamais le lieu de repos n’était vraiment à la hauteur de la Cité des Doges – à hauteur de gondole par exemple. Il est une chambre au Ca’Amadi, de laquelle vous pouvez vraiment tendre la main au gondolier – qui baisera la vôtre – même si je préfère encore la 106, pour la fenêtre sur cour. Une cour bien cachée qui fut celle du Comte Palatin Francesco Amadi mais aussi et surtout celle de Marco Polo !

La partie la plus ancienne de la demeure remonte au 13ème siècle et devant la fenêtre trilobée qui donne sur le canal on peut rêver à la vue qu’aimait déjà Frédéric III, Empereur d’Autriche, qui passait lui aussi certains de ses étés au Ca’Amadi, avec sa femme Léonor. Une Venise de catalogue.

Mais en réalité, à cinq minutes du Rialto, dix minutes de la Place Saint Marc, à deux pas du Théâtre Malibran, et pourtant isolé, le Ca’Amadi est un délice un vrai. Le « plus » incontesté ? Absolument Valentina. Aussi discrète qu’efficace, elle sait trouver réponse avec le sourire aux mille petits problèmes de la vie quotidienne du visiteur épuisé, lorsqu’elle n’arrose pas les géraniums de l’entrée. Le Ca’Amadi devrait d’ailleurs s’appeler : chez Valentina…

Touriste ou travailleur, épuisé ou non, nous aimons tous nous dire que nous avons échappé au cliché. Cela fait partie intégrante du rêve d’aller à la rencontre de son rêve. Impossible à Venise ? Rien n’est impossible. Valentina sourit, énigmatique. Je ne l’ai jamais entendue chanter, Aznavour n’est pas passé par là et le Ca’Amadi n’est pas l’Hôtel des Bains. Que c’est joli Venise… où je m’en vais le semaine prochaine pour terminer d’écrire, dans la lumière du plein été, une bien noire histoire… Morts à Venise !

Publié dans Les Quotidiennes le 18 Juillet 2011

One Comment leave one →
  1. abourousse permalink
    juillet 26, 2011 10:16

    merci pour les tuyaux ! je pars à Venise ..
    see you soon !
    Lea Abourousse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s