Skip to content

Souvenir vivant, Noël 2011

décembre 27, 2011

C’est Noël. Je vais voir un ami, musicien, compositeur, artiste! Il est ce que l’on appelle “un vieil ami”, c’est-à-dire nous nous connaissons depuis des décennies. Il est hospitalisé depuis près de dix ans, et désormais ne sort plus de son lit d’hôpital. Cela faisait trop longtemps que je l’avais pas vu. Peau de cire mais rasé de près, entouré d’une infirmière pleine de sollicitude et de respect à la fois, joyeuse, à l’image de tous ces soignants qui travaillent à Noël. Au pied du lit aussi, l’un de ces grands bienfaiteurs discrets et magnifiques que Genève cache souvent en son sein, connu, entre autres, pour être visiteur de prisonniers et de personnes isolées. «Je suis mécène ne le dites à personne» titrait un article de l’Hebdo en 1996, dans lequel Philippe Nordmann, entre autres bienfaiteurs cités, se référait à son éducation judéo-calviniste pour expliquer cette éthique de la discrétion. C’est Noël. Il me parle des Docteurs Rêves, ces clowns artistes professionnels d’hôpital, qu’il soutient, en Israël et ailleurs. Il est là, au pied du lit de notre ami, qu’il vient voir plus souvent que moi.
Mon ami me regarde, sourit, et une force, une sérénité incroyables se dégagent de ce sourire tendrement moqueur dont il a le secret. Et quand je lui demande, à mon ami si malade: «Et avec ton âme, dis-moi, comment tu t’en sors?» «Bien, me répond-il sans hésiter. Oui pendant ces dix ans, je me suis beaucoup battu, contre la souffrance physique et la souffrance psychique, les deux ensemble et parfois séparées. J’ai travaillé, avec une psychiatre, un infirmier, des thérapeutes, et c’étaient de très belles rencontres. Oui je suis serein.»
Et moi, je suis émerveillée. Il a la raison du plus fou, celle de la vie envers et contre tout, bien plus puissante que la sagesse du sage. Il me dira encore «Oui tu vois, je suis un mec vivant.» L’esprit a besoin de la chair pour s’incarner. Son corps est toujours là. La chair a besoin de l’esprit pour s’illuminer. L’homme est lumineux, corps et biens. Vieilli, malade, privé de mobilité ? Vivant je vous dis. Merci aux thérapeutes, merci aux bienfaiteurs, merci à la vie. Joyeux Noël!

 

Publié dans Les Quotidiennes le 27 Décembre 2011

One Comment leave one →
  1. Marie-Hélène Balli permalink
    février 16, 2012 11:29

    Bonjour,
    Je suis au bureau à Lyon. Je dois recevoir cet am une future étudiante. Dans les projets du groupe l’ouverture d’une école à Genève cet automne….
    Je jette un coup d’oeil sur ce site Luxury et « tombe » sur Vous….
    Je parcours, sourit, imprime, et lit vos textes surtout ce Noel vivant
    Merci à votre ami
    A bientot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s