Skip to content

Tout à fait femme sur beautifulanddelights

mai 9, 2012

Ne vous fiez surtout pas aux apparences, d’ailleurs Barbara Polla la galeriste en parle dans ces termes « Carriage » : Eisenstein revisité sur l’escalier d’Odessa ou le désespoir de la maternité ! J’avais découvert l’oeuvre et Analix Forever à Show off lors d’une édition de la FIAC et depuis je ne cesse de suivre les guerillas de Barbara, néo-féministe assumée qui brocarde un certain nombre d’idées reçues sur le genre dans son dernier ouvrage aux éditions Odile Jacob « Tout à fait femme ». D’un deuxième sexe capable de se débarrasser de tous les marquages socio-culturels pour devenir « sujet désirant ». De ses multiples vies (médecin, chercheur, élue politique, écrivain, galeriste, directeur artistique) elle retient surtout la liberté et la conquête de soi-même et du monde, quitte à « payer le loyer ! »Décider de ne pas céder à la toute fusion avec l’autre, oser en affronter les réponses, comme par exemple lorsque l’on annonce à ses filles que l’on choisit de ne pas être une grand-mère parfaite et telle que l’entend la société. Axel Kahn qui préface le manifeste parle d’un hymne à la féminité triomphante où les hommes passent du statut d’incontournable à celui de désirable. Du mieux vivre ensemble qui va jusqu’à repenser le phénomène du pénis dans l’histoire de la création. En effet d’après Barbara les artistes se sont emparés depuis la nuit des temps et avec délectation du sexe féminin mais peu ont une vision magnifiée et réconciliée des attributs mâles. « Beautiful pénis » quelle merveille que les hommes existent est un vibrant appel aux plasticiennes d’aujourd’hui à travers une exposition qui ouvre le 12 mai à Paris (galerie Nuke) avec en avant-première à l’occasion de la réouverture du Palais de Tokyo une conférence qui décoiffe mais sans jamais stigmatiser ou manipuler. Cette vision mature et pacifiée des rapports hommes-femmes ouvre la voie à « exister dans son propre présent » et « résister à la fonction », thématiques chères à Barbara qui n’a pas finit de déjouer les stéréotypes et ostracismes ambiants.
« Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre » tu es tout à fait toi ! et ne change surtout pas, Barbara, on t’aime !…

Article publié sur beautifulanddelights.blogspot.fr le 4 mai 2012

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s