Skip to content

Sur le blog de Francis Richard

mars 5, 2014

Dans son livre précédent, Tout à fait femme, Barbara Polla disait qu’elle avait un penchant pour les hommes qui sont tout à fait hommes. Qu’entendait-elle par là? Les hommes avec lesquels elle pouvait échanger.

Une phrase de son livre, tournée comme une petite annonce, indiquait implicitement quels hommes pouvaient prendre part à ces échanges avec elle:

« Femme, libre et fidèle à soi-même, cherche homme avec lequel échanger, libre et fidèle à soi-même. »

Il s’agissait donc d’échanges sur un pied d’égalité, mais peut-être pas au sens féministe habituel. D’ailleurs, Barbara Polla tient des propos qui ne le sont pas… et adjure les hommes, à la fin de son livre:

« Ne laissez jamais l’habitude obscurcir vos rêves. »

(…)

lire la suite sur le blog de Francis Richard

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s