Skip to content

Ma mansarde est un château … vu par Cyrille Polla

mai 10, 2014

« Le château de ma mère »

Ma mère a quatre filles, quatre métiers, et en est à sa huitième vie. Elle compte les heures de sommeil sur les doigts d’une main, et les jours de vacances sur l’autre. Elle a renoncé à la conformité, mais jamais aux plaisirs. Et elle nous a transmis celui de prendre soin de soi.

Sa salle de bains
Même avant de se lancer dans l’aventure Forever avec mon père et de partager sa passion pour la dermo-cosmétique, ma mère avait des flacons – petits et grands – plein la salle de bains. Pas des crèmes La Prairie ou des poudriers Chanel. Plutôt des huiles pour le bain, de l’huile d’amande douce, « peau d’ange » de Jeanne Piaubert, une huile sèche qu’elle mettait aussi dans ses cheveux en été… Et puis je me rappelle d’une petite troussette pleine de sixtus pour faire tenir ses tresses en chignon. Malgré son agenda de ministre, elle a toujours pris le temps de se pomponner, matin et soir. Un rituel sacré et très féminin.

Son armoire
Toujours ordonnée, colorée, réfléchie. Je me rappelle de ses tenues Chacok dans les années 80, ses plissés Issey Miyake dans les années 90, ses costumes Yves Saint Laurent et Kris Van Assche dans les années 2000… Mes sœurs et moi avions chacune nos préférences lorsqu’on piochait dans sa penderie pour jouer aux « dames ». Et puis on lui demandait « est-ce que je pourrai avoir ça quand tu seras morte ? ». Depuis que je suis devenue fan de vintage, elle m’offre régulièrement des pièces qu’elle portait à 20 ans et qui lui venaient parfois même de sa mère. Ça en dit long sur combien elle prend soin de ses affaires.

Son assiette
Ma mère est une gourmande qui n’a jamais fait de régime. Et pourtant après quatre enfants et zéro sport, elle a une ligne superbe. C’est parce qu’elle n’a jamais mis autre chose que du « beau » dans son assiette, qu’elle ne cuisine quasiment jamais et qu’elle aime manger avec les doigts. Et oui, c’est plus facile de manger une tartine de tomates, un morceau de gruyère et quelques carrés de chocolat qu’un plat de spaghetti carbonara, une viande en sauce et un tiramisu !

Cyrille Polla

 

CPetBSP1

Pour voir le blog de Cyrille Polla, cliquer ici

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s