Skip to content

Marie-Elisabeth de La Fresnaye à propos de Charles Ray : la trilogie sexe-jouet-machine et Tout à Fait Homme

juillet 29, 2014

L’homme ce grand enfant aime jouer, comme nous le rappelle l’écrivain et galeriste Barbara Polla dans son dernier livre (Tout à fait Homme, éditions Odile Jacob), et crée des jouets, puis des machines à l’image de leur sexe : « homme ludens ». C’est exactement ce que traduit l’oeuvre « The New Beetle » (qui précède d’ailleurs Tractor). Un petit garçon nu assis mime le geste de déplacer sur le sol une voiture VW New Beetle (la coccinelle littéralement). Totalement perdu dans son jeu il fait abstraction du reste, à commencer par le spectateur qui, même s’il se penche et se met à son niveau, ne croisera pas son regard, comme c’est souvent le cas.

Pour lire l’article original en entier, cliquez ici

Capture d’écran 2014-07-29 à 11.08.57

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s