Skip to content

Hüsamettin Koçan, cet été en Anatolie, au Musée de Baksi.

mai 23, 2016
L’homme qui rêve ne perd jamais, écrivait Jacques Brel.
Vous vous en souvenez peut-être, j’étais, l’été dernier, en Anatolie, en résidence d’écriture, invitée par Hüsamettin Koçan, artiste, professeur d’université et le créateur de cette utopie. Il faut rêver très fort, prendre beaucoup de risques, et donner toute son énergie à cette réalité fragile qu’est un rêve éveillé : en l’occurrence, un musée au fin fond de l’Anatolie, qui vise à donner à voir et à penser aux visiteurs de tous horizons – de l’horizon local, qui est vaste, à l’horizon international, qui est exigeant. Hüsamettin Koçan a ouvert son musée il y a onze ans désormais.
01-Geographical-Baks_-
Ouvrir un musée est une chose, le faire vivre en est une autre. Mais tel est précisément l’objectif : faire vivre non seulement le musée, mais grâce à lui le village, les villages de cette contrée, culturellement et économiquement, éviter l’émigration comme le tourisme, favoriser la vie et le mouvement. “I wanted to show that you do not need to be at the center, dit Hüsamettin Koçan. That it is important to exist in the periphery. The Baksi Museum takes a position against everything being dragged into the center, and proposes a different perception of the world. We aim to prevent immigration, resist the disappearance of local culture and challenging overwhelming cultural hegemony by the center. The Baksi Museum aims to make it possible for people to find, in their own territory, the necessary resources to carry on with life, and to create fresh areas that will bring together traditional culture and contemporary lifestyles. Key words are sustainability and sharing. This is why the museum welcomes guests: for sustainability; and residents as you: for sharing.” En 2014, le musée fut nommé Musée de l’Année par le Conseil de l’Europe. En 2016, je vais être commissaire de la première exposition monographique de l’artiste Hüsamettin Koçan en son propre musée.

Pour lire le texte écrit en résidence et paru dans le catalogue publié à l’occasion des dix ans du musée, cliquer ici.

FullSizeRender
HusamettinKocan
Pour la présentation de l’exposition qui ouvrira le 7 août, je vous en dirai plus bientôt.
Rendez-vous à Baksi début août !
One Comment leave one →
  1. moreau permalink
    juin 25, 2016 14:35

    C’est vraiment tentant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s