Skip to content

À quoi sert l’art?

octobre 17, 2016

À quoi sert l’art ?

Peut-être la question, ainsi formulée, appelle-t-elle cette réponse évidente : l’art ne « sert » à rien. Dans l’absolu – il ne sert à rien en effet – car son but n’est pas de « servir ».

À moi cependant (Barbara Polla), il me sert, très personnellement – ou plutôt je l’utilise, entre autres – comme boîte à outils pour penser, pour tenter de comprendre le monde (même si bien sûr je ne le comprendrai jamais). Je l’aime notamment pour cela, l’art : il me fait penser, penser à l’envers, et me met au défi de ma propre vision, continuellement. Il me sert aussi à nourrir ma curiosité affamée…

Parfois aussi je me dis qu’il me sert à rendre le monde meilleur. Illusion ô combien naïve – moi qui ai nourri la même utopie avec la médecine d’abord (comprendre le corps, et l’âme un peu, et soigner, ne fut-ce qu’un individu à la fois) puis avec la recherche (comprendre les mécanismes intimes de la vie et découvrir de nouvelles approches thérapeutiques) et la politique…

Aujourd’hui, l’art et la culture m’apparaissent – en tous cas entre mes petites mains – comme le moyen le meilleur pour abattre les murs. D’abord en nous-mêmes : car tout artiste, pour créer, doit commencer par abattre les murs dans son propre cerveau. Abattre ses propres murs, continuellement, permet ensuite, parfois, d’abattre aussi quelques-uns des murs qui divisent les cultures et de travailler et de vivre dans un monde et sur un mode inclusif plutôt qu’exclusif. Chaque mur que l’on abat crée un pont… crée du lien. La culture, l’interculturalité, la greffe et la réciprocité culturelles sont peut-être aujourd’hui, plus que jamais encore, essentielles pour notre survie et celle de notre monde.

Abattre les murs, dans nos têtes, les murs des prisons, et entre les peuples.

L’art sert aussi, selon les thèses du philosophe américain John Dewey (L’Art comme expérience, 1934), à créer les bases mêmes de la démocratie. Car comment croire en la démocratie – un système où chaque voix compte réellement ? – si l’on n’a pas une imagination bien développée ? Et comment développer l’imagination des enfants si ce n’est par l’art ? John Dewey base la démocratie sur l’éducation des enfants, de tous les enfants, à l’art. J’inclurais les adultes.

Et puis, bien sûr, l’art sert à la beauté et « la beauté sauvera le monde » (Dostoïewski). Et au mouvement : l’art que je préfère est celui qui m’émeut. Ce qui m’émeut me meut…

Et l’art « sert » l’ontologie. Pascal Quignard le dit : « Les artistes sont les meurtriers de la mort ». Si l’art nous confronte continuellement à la finitude de notre condition humaine il cherche aussi à la dépasser, à maintenir l’Homo erectus, l’être debout, homme et femme.

Et peut-être qu’en fait l’art ne sert à rien – à rien d’autre qu’à lui-même. Comme la vie est la seule raison de vivre.

Mais alors – pour ceux qui le font – pour les artistes eux-mêmes, à quoi leur art leur sert-il ? Pour chacun individuellement, à transmettre au monde (à ce monde qui ne leur suffit pas) ce qui les anime. Pour mounir fatmi par exemple, le fait d’être un « travailleur immigré ». Solo show à Vérone mais aussi artiste « parrain » de la YIA, il nous dit à la fois combien l’Histoire lui échappe – History is not mine – et que la réparation de cette Histoire est possible – ou à tout le moins, qu’elle peut être rêvée. Grâce par exemple à son « Pavillon de l’exil ».

Barbara Polla

capture-decran-2016-10-18-a-10-42-47

©mounir fatmi

Cette question fut le thème de la Conférence d’ouverture de ArtVerona – Modératrice : Catterina Seia en dialogue avec Anna Somers Cocks – The Art Newspaper ; participants : Andrea Bruciati, Antonio Coppola, Andrea Galvani & Barbara Polla.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s