Skip to content

Nine (uncanny) women and all of us

novembre 2, 2016

Je vous écris d’Istanbul. Je travaille depuis des années avec The Art Department, structure turque de promotion de l’art et de résidence d’artistes, et avec Gamze Buyukkusoglu, la muse de The ArtDepartment. Et nous avons décidé cette année d’exposer ensemble à Contemporary Istanbul et sous le titre UNCANNY (hors normes, hors cadre…) nous montrons le travail de neuf femmes, neuf artistes vidéastes, dont une turque, Fatma Bucak, dont le travail nous est gracieusement prêté par l’un de ses collectionneurs turcs, Agah Ugur, qui a par ailleurs dans sa collection des vidéos de deux autres artistes que nous présentons, Elena Kovylina et Louise Stern.

Uncanny ? Un regard différent, une manière différente de voir les femmes et le monde, une énergie formidable, une témérité bienfaisante. Toute cette histoire a commencé l’an dernier, avec Janet Biggs et Dana Hoey : regardez le blog uncannyenergy.wordpress.com ; et même avant, avec mes étudiants de la HEAD. Elle va se poursuivre avec la publication, l’année prochaine, du livre que j’ai écrit cet été, Femmes hors normes.

In Istanbul, nowadays, to present nine (uncanny) women artists in an exhibition – because such is ours, not just a booth in a fair, but a real exhibition – is quite a statement. A statement that is both feminist and artistic. Indeed, to present the work of nine video artists in a fair is another statement that pursues the long-term involvement of Analix Forever for video work and ignores the fact that the art market until now, has shown little inclination towards the promotion of video-art. Nevertheless, video-art is and will remain for a long time the most contemporary art medium, as we wrote in Roots&Routes : a medium that resists time.

Je vais revenir à Istanbul souvent, les mois qui viennent. Ma présence dérange, mes robes, mes cheveux, mon allure ? Tant pis. J’aime ce pays, pour la démocratie et la liberté qu’il a su instaurer, au siècle dernier. Fragiles, très fragiles. Raison de plus d’être ici.

fullsizerender-1

Gamze Buyukkusoglu and Barbara

 

 

 

 

 

 

 

 

 

courtesy Agah Ugur

©Fatma Bucak, Four Ages of Woman – Fall, courtesy Agah Ugur

 

 

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s