Skip to content

L’Oeil de la Photographie, tous les matins du monde : le désir ne meurt jamais

novembre 16, 2016
Depuis plusieurs années, une des premières choses que je fais le matin, entre le thé et le café, c’est regarder l’Oeil de la Photographie.
Chaque matin, un groupe de passionnés, soutenus par un groupe de passionnés, m’informe sur ce que la photographie fait de mieux dans le monde en ce moment, ici et ailleurs, aujourd’hui et autrefois, en noir et blanc et en couleur, en léger et en profond et les deux à la fois, ce qu’elle peut avoir d’engagé, ce qu’elle dit de nous, femmes et hommes et enfants et de nos vies, et j’apprends, tous les jours, et je crois presque oser dire aujourd’hui que je comprends un peu la photographie – grâce à l’Oeil.
Et ce matin je suis émerveillée, une fois de plus, par la diversité de cette création, de cette archive d’images : des personnages des Kathleen Blumenfeld au Partage de Plage de Béatrice Auger, d’un autoportrait de Nadar de 1855 aux Perpetual studies de Jeffrey Silverthorne, entre le photographe et son modèle, « Desire never dies ».
Jeffrey Silverthorne / © L’Oeil de la Photographie

Jeffrey Silverthorne / © L’Oeil de la Photographie

Oui, le désir de voir encore de découvrir encore d’apprendre encore … perpetual studies, indeed.
Merci à l’Oeil de la Photographie – et si vous n’êtes pas inscrits à leur newsletter, welcome to the club, chaque matin du monde.
And L’oeil is also the Eye in English – and to subscribe : (scroll down)
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s