Skip to content

Lecture au Parnasse – performance à Bellevaux

décembre 16, 2016

En dialogue avec Jean-Philippe Rossignol (merci à toi Jean-Philippe) nous avons lu un texte composé d’extraits de Je meurs comme un pays de Dimitris Dimitriadis et de Je bande comme un pays, le texte que j’ai écris en écho, en réponse, en contre point, en espoir.

Pour celles et ceux qui n’ont pas pu se joindre à nous au Parnasse, voici le texte :
 
capture-decran-2016-12-16-a-09-44-25

Lire la suite du pdf, ici.
Pour lire l’article de Francis Richard sur notre Éloge, cliquez ici.
Et ce soir, nous serons au Cinéma Bellevaux, pour Vingt-cinq os plus l’astragale. Jean-Philippe dansera, je parlerai à Stig Dagerman, et Jacques Coulais (filmé par Marin Raguz) sera parmi nous, à nous rappeler qu’ « exister, c’est respirer, et que c’est… musical… »

Quelle merveille et quelle angoisse, pour un écrivain, d’échanger avec ses lecteurs, peut-être.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s