Skip to content

L’art la littérature et la médecine de l’âme : soeurs amies

février 23, 2017
Robert Matta, psychothérapeute et ami des arts, sort aujourd’hui son premier livre, écrit à quatre mains avec son amie libanaise Nada El Khoury. On sent qu’ils sont deux à écrire mais très vite on ne sait plus qui est qui, qui oublie qui dans ce Vivier de l’Oubli, qui a écrit quel chapitre, pourquoi, et où… mais on sent l’amour des mots, de l’écriture, de l’autre, de l’âme et de ses replis. Sommes nous au Liban ou en Provence ? À Paris ou ailleurs ? Le conditionnel est l’un des temps du livre – elle aurait aimé, il aurait enfoui, elle aurait pu, ils pourraient… Toutes ces vies que nous pourrions vivre, plutôt que la nôtre : toutes ces vies que nous pouvons lire dans les livres, imaginer dans l’art, percevoir dans l’écoute de l’autre.
Le silence s’installa sous les combles. Dans la chambre aux persiennes baissées qui laisse passer ce soleil d’un sud qui nous échappe, nous lisons…
© Eva Magyarosi

© Eva Magyarosi

Regarder, voir, lire, écouter : le monde plus tant d’autres mondes. « La musique de l’absence et du désir », dit la quatrième de couverture du Vivier de l’Oubli.
capture-d_ecc81cran-2017-02-22-acc80-10-49-29
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s