Aller au contenu principal

Novembre intemporel

novembre 1, 2018

Le premier novembre est le jour des âmes. Celle de ma mère est dans cette aquarelle qu’elle a peinte et datée du 8 novembre 2009, et à laquelle, une fois n’est pas coutume, elle a donné un titre : HERBST, ZEITLOSEN — Zeitlosen, ce sont les colchiques, mais cela signifie aussi intemporel… L’été indien s’étiole doucement, le soleil hésite sous la pluie, les âmes tremblent et je pense, comme vous tous aujourd’hui, à ceux qui ne sont plus, mais qui sont encore, quelque part, dans une aquarelle, un poème, un souffle, un souvenir, une oeuvre, et qui reviennent, comme le printemps après novembre.

Novembre, Victor Hugo

Quand Novembre de brume inonde le ciel bleu,
Que le bois tourbillonne et qu’il neige des feuilles,
Ô ma muse ! en mon âme alors tu te recueilles,
Comme un enfant transi qui s’approche du feu.

Le feu de novembre, pour moi, ce soir, ce seront 50 feux : ceux de 50 vidéos de mounir fatmi, présentées selon mon rêve sur 50 écrans vidéos, grâce à Barth Johnson. Une oeuvre impressionnante.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.